DFPA Formation
Les financements possibles
FINANCEMENTS

VOUS VOULEZ EN SAVOIR PLUS SUR LES DIFFÉRENTES POSSIBILITÉS DE FINANCEMENT DE VOTRE PROJET ?

Retrouvez ci-dessous les démarches ou organismes à solliciter pour optimiser votre investissement sur vos formations.

Les opérateurs de compétences

Nos formations sont éligibles aux financements de la part des OPCO !

Qui sont-ils ?

Ils accompagnent la formation professionnelle. Depuis le 1er avril 2019, les opérateurs de compétences (OCPO) remplacent les organismes paritaires collecteurs agréées (OPCA). Ils financent l’apprentissage, apportent leur aide pour élaborer les certifications professionnelles et à la définition des besoins en formation des entreprises.

Quel est le rôle des opérateurs de compétences ?

Les OPCO ont pour mission :

  • d’assurer le financement des contrats d’apprentissage et de professionnalisation, selon les niveaux de prise en charge fixés par les branches professionnelles ;
  • d’apporter un appui technique aux branches professionnelles pour :
    • établir la gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences (GPEC) ;
    • déterminer les niveaux de prise en charge des contrats d’apprentissage et des contrats de professionnalisation ;
    • les accompagner dans leur mission de certification (construction des référentiels de certification qui décrivent précisément les capacités, compétences et savoirs exigés pour l’obtention de la certification visée) ;
  • de favoriser la transition professionnelle des salariés, notamment par la mise en œuvre du compte personnel de formation dans le cadre des projets de transition professionnelle.
  • d’assurer un service de proximité au bénéfice des très petites, petites et moyennes entreprises, permettant :
    • d’améliorer l’information et l’accès des salariés de ces entreprises à la formation professionnelle ;
    • d’accompagner ces entreprises dans l’analyse et la définition de leurs besoins en matière de formation professionnelle, notamment au regard des mutations économiques et techniques de leur secteur d’activité.

Depuis 1er janvier 2021, les OPCO s’assurent, lorsqu’ils financent une action de formation professionnelle et sur la base de critères définis par décret en Conseil d’État, de la capacité du prestataire de formation à dispenser une formation de qualité.

Pour plus de renseignements, suivez le lien suivant : Tout savoir sur les OPCO.

Compte Personnel de Formation

Certaines de nos formations sont éligibles au cpf

DE QUOI S’AGIT-IL ?

Le compte personnel de formation (CPF) est utilisable par tout salarié, tout au long de sa vie active, pour suivre une formation qualifiante. Le CPF a remplacé le droit individuel à la formation (DIF).

Le compte personnel de formation (CPF) fait partie du compte personnel d’activité (CPA). Depuis janvier 2019, les heures sont transformées en euros à raison de 15 € par heure.

Il recense :

  • les droits acquis par le salarié tout au long de sa vie active et jusqu’à son départ à la retraite,
  • et les formations dont peut bénéficier personnellement le salarié.

Il s’agit de formations permettant notamment :

  • d’acquérir une qualification (diplôme, titre professionnel, etc.),
  • ou d’acquérir le socle de connaissances et de compétences,
  • ou d’être accompagné pour la validation des acquis de l’expérience (VAE),
  • ou de réaliser un bilan de compétences,
  • ou de préparer l’épreuve théorique du code de la route et l’épreuve pratique du permis de conduire,
  • ou de créer ou reprendre une entreprise
  • ou, pour les bénévoles et volontaires en service civique, d’acquérir les compétences nécessaires à l’exercice de leurs missions.

Pour avoir accès à ces informations personnalisées (droits, formations admises), il faut se connecter au site internet dédié au CPA (https://www.moncompteactivite.gouv.fr/cpa-public/) et d’ouvrir un compte en étant muni de son numéro de sécurité sociale.

QUI EST CONCERNÉ ?

Le CPF s’adresse à toute personne :

  • Salarié
  • Membre d’une profession libérale ou d’une profession non salariée (le CPF s’applique aux travailleurs indépendants depuis le 1er janvier 2018 (leur compte est accessible depuis le 1er janvier 2019).
  • Conjoint collaborateur
  • À la recherche d’un emploi

QUI EST CONCERNÉ ?

Le CPF est alimenté automatiquement à la fin de chaque année proportionnellement au temps de travail réalisé au cours de l’année par le salarié dans la limite d’un plafond. Les droits restent acquis même en cas de changement d’employeur ou de perte d’emploi.
Des abondements, c’est-à-dire des droits complémentaires, sont toutefois possibles au-delà de ce plafond :

  • Pour un salarié à temps plein, ou à temps partiel, l’alimentation du compte se fait à hauteur de 500 € par année de travail, dans la limite d’un plafond de 5 000 €.
  • Pour un travailleur indépendant, l’alimentation du compte se fait à hauteur de 500 € par année de travail, dans la limite d’un plafond de 5 000 €.
  • Pour un salarié non qualifié, l’alimentation du compte se fait à hauteur de 800 € par année de travail, dans la limite d’un plafond de 8 000 €.
  • Pour un salarié bénéficiant de l’obligation d’emploi (Travailleur handicapé, en invalidité etc…) l’alimentation du compte est majorée de 300 € par année de travail, qui s’ajoutent aux 500 € perçus normalement (soit 800 € par an), dans la limite d’un plafond de 8000 €.

Pour plus de renseignements, suivez le lien suivant : Tout savoir sur le CPF.

Projet de transition professionnelle (PTP) – CPF de transition

Nos formations sont éligibles au PTP !

Le projet de transition professionnelle (PTP), ex-Cif, permet au salarié de s’absenter de son poste afin de suivre une formation pour se qualifier, évoluer ou se reconvertir. Il est appelé CPF de transition. Il est ouvert sous conditions et est accordé sur demande à l’employeur. Le salarié est rémunéré pendant toute la durée de la formation.

DE QUOI S’AGIT-IL ?

Le projet de transition professionnelle (PTP), ou CPF de transition, permet au salarié de s’absenter de son poste afin de suivre une formation certifiante destinée à lui permettre de changer de métier ou de profession. Il remplace le congé individuel de formation (Cif). Le salarié bénéficie d’un congé spécifique lorsqu’il suit cette action de formation en tout ou partie durant son temps de travail.

La formation demandée n’a pas besoin d’être en rapport avec l’activité du salarié.

Tout salarié peut demander un CPF de transition.

Le salarié doit justifier :

  • d’une activité salariée d’au moins 2 ans consécutifs ou non, dont 1 an dans la même entreprise, quelque soit la nature des contrats successifs.
  • ou d’une activité salariée d’au moins 2 ans consécutifs ou non, quelle que soit la nature des contrats successifs, au cours des 5 dernières années dont 4 mois en CDD au cours des 12 derniers mois.

Pour plus de renseignements, suivez le lien suivant : Tout savoir sur le PTP.

PÔLE EMPLOI

Nos formations sont éligibles aux financements de Pôle Emploi !

Si vous êtes au chômage, vous pouvez bénéficier d’une formation vous permettant d’acquérir des compétences complémentaires ou d’apprendre un nouveau métier.

Si vous suivez une formation validée par Pôle emploi, vous pouvez bénéficier, sous certaines conditions, d’aides financières.

VOUS PERCEVEZ L’ARE :

Si vous percevez l’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE), vous pouvez continuer à en bénéficier pendant la durée de la formation.
La formation doit être prescrite par Pôle emploi dans le cadre de votre projet personnalisé d’accès à l’emploi (PPAE).
Une fois le stage de formation intégré, vous percevez l’aide au retour à l’emploi formation (Aref).
L’Aref remplace l’ARE durant la durée de la formation. Elle est versée dans la limite des droits restant avant votre entrée en formation. Lorsque la durée de la formation est inférieure à la durée des droits, vous bénéficiez à nouveau de l’ARE.
Lorsque la durée de votre formation est supérieure à la durée des droits restant, vous pouvez bénéficier de la rémunération de fin de formation (RFF). La RFF permet de continuer à vous rémunérer jusqu’à la fin de votre formation.

VOUS NE PERCEVEZ PAS OU PLUS L’ARE :

Si vous ne percevez pas ou plus l’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE) au jour d’inscription en formation, vous pouvez bénéficier de la rémunération des formations de Pôle emploi (RFPE).
Vous pouvez percevoir une rémunération pendant tout ou partie de votre formation.
La formation doit être agréée par Pôle emploi.

Pour plus de renseignements, suivez le lien suivant : Tout savoir sur la formation avec Pôle Emploi.

TRAVAILLEURS INDÉPENDANTS

Formation des Travailleurs Non-Salariés

De quoi s’agit-il ?

En contrepartie de la contribution à la formation professionnelle (CFP), à laquelle ils sont soumis, les travailleurs indépendants peuvent, sous conditions, bénéficier du financement total ou partiel de leurs formations.

Un travailleur indépendant peut bénéficier d’une aide pour financer une formation s’il a effectivement payé la CFP.

Cette aide est gérée par un fonds d’assurance formation (FAF) qui diffère selon la nature de son activité, c’est-à-dire en fonction de son code NAF (ou code APE).

Il peut s’agir :

Prise en charge

Avant de faire sa demande, le travailleur indépendant doit se munir de l’attestation de paiement de la CFP fournie par l’Urssaf sur son compte personnel.

Il doit déposer une demande de prise en charge auprès du fonds d’assurance formation (FAF) dont il dépend.

La demande se fait au minimum 1 mois avant le début de la formation prévue.

Toute demande déposée hors délai sera refusée.

S’il s’agit de plusieurs formations, il faut déposer une demande de prise en charge pour chacune d’elles.

Chaque fonds d’assurance formation (FAF) a ses propres critères de prise en charge selon la branche de métier du travailleur indépendant.

Le demandeur doit consulter le FAF dont il dépend et ainsi connaître les formations pour lesquelles il bénéficie d’un financement.